Historique de « L’Edelweiss »

C’est en 1920 que Monsieur Ernest VUICHARD, appointé trompette militaire, et son ami Cyprien COCHARD, ont l’idée de fonder une société de musique à Semsales.

Ils recrutent d’abord quelques vieux musiciens ayant joué autrefois dans une petite fanfare de la localité et qui s’est éteinte vers 1902.

Ensuite, viennent les débutants qui n’ont aucune connaissance du langage musical, mais qui possèdent un bel esprit de courage, de camaraderie et de discipline. La preuve : ils ne possèdent pas d’instruments. Ils décident de payer de leur poche les instruments qui les intéressent. Ceux-ci sont commandés dans une fabrique de Bohème (Grassletz), où les prix sont de beaucoup inférieurs aux prix des magasins suisses. La qualité en est inférieure aussi, mais pour des débutants…

Puis, sous la direction de Monsieur Ernest VUICHARD, commencent les travaux de répétitions. Tous se dévouent à la belle cause musicale remplie de difficultés et, au bout de quelques mois, la société joue sa première marche qui s’intitule « Artin ».

Jusqu’alors, la société n’a pas de nom. Un concours d’idées est organisé à Semsales. Trois noms sont retenus : « L’Echo des Monts » – « L’Avenir » et « L’Edelweiss ». Ce dernier nom est choisi pour la bonne raison que cette fleur permet la création d’un insigne que portera chaque musicien lors des prestations ; les moyens financiers ne permettant pas l’acquisition d’uniformes.

 

1922 : le comité organise une souscription pour l’achat d’un drapeau. Monsieur BERCHIER, professeur à Fribourg exécute le croquis sur proposition de l’assemblée : faire figurer la fleur d’edelweiss au centre des armoiries de la commune. Son exécution est confiée aux Sœurs du couvent de Jolimont. La bénédiction a lieu le dimanche 25 novembre 1923 après les Vêpres, dans l’ancienne église. Monsieur Joseph GAUDARD du Fauvé est nommé porte-drapeau.
27 janvier 1924 : la société de musique décide d’offrir un vitrail pour la nouvelle église. Celui-ci est placé sur la gauche de la nef, près du chœur, et représente Sainte Cécile, patronne des musiciens.
15 juin 1924 : la société participe à sa première Fête de musique qu’organise « L’Union Instrumentale » de Châtel-St-Denis.
23 mars 1927 : sur proposition du comité, la société accepte l’acquisition de costumes d’occasion. Chaque membre doit signer une pièce par laquelle il est solidairement responsable de la somme nécessaire, empruntée par trois membres de la société.
22 janvier 1931 : sur proposition de Monsieur le Prieur Jean TENA, la société accepte, à l’unanimité, de devenir fanfare paroissiale.
22 octobre 1932 : la société est admise à la Société Cantonale des Musiques Fribourgeoises.

La première bannière ayant subi l’outrage des ans, elle est remplacée par un nouveau drapeau portant les mêmes emblèmes.

7 octobre 1945 : jour mémorable de son baptême.
1946 : sous l’impulsion de Messieurs Louis CLÉMENT, André JOMINI et Denis COCHARD, la société se joint aux sociétés de La Tour-de-Peilz, St-Légier, Chardonne-Jongny, Les Monts-de-Corsier, Châtel-St-Denis, Attalens et Remaufens, pour constituer le Giron des musiques de la Veveyse. Il est décidé que chaque année, une fête avec concours devant jury aura lieu, une fois sur Vaud, une fois sur Fribourg. La fête se déroulera l’après-midi, pour limiter les frais.
1948 : voit la société se parer de nouveaux uniformes achetés d’occasion à la fanfare municipale de Plainpalais, Genève, pour le prix de fr. 1’500.–.
14 mai 1950 : Semsales organise, avec succès, sa première Fête des musiques de la Veveyse. Les concerts ont lieu dans l’église comble.
4 et 5 mai 1958 : c’est sa deuxième Fête du Giron que la société organise. Le bénéfice obtenu permet d’envisager l’étude de nouveaux uniformes.
26 mai 1960 : « L’Edelweiss » est en liesse, elle inaugure ses premiers uniformes neufs et fête son quarantième anniversaire.
29 mai 1960 : à la cantonale de Fribourg, elle obtient d’excellents résultats et fête, comme il se doit, le retour.
7 et 8 mai 1966 : douze sociétés amies se retrouvent à Semsales pour la vingtième Fête du Giron qui, par son organisation, son cortège et le dévouement de toute la population, est, malgré un temps incertain, une réussite parfaite.

Aux cantonales de 1965 et 1970, « L’Edelweiss » récolte de nouveaux lauriers et fait honneur à Semsales.

11 novembre 1970 : par une journée mémorable, « L’Edelweiss » fête ses cinquante ans d’existence et bénit un nouveau drapeau. Chacun garde de cette journée un souvenir inoubliable.

 

1970 : sous la présidence de Monsieur Irénée GRAND, se crée l’Association des musiques de la Veveyse qui permet aux nouvelles fanfares du Crêt, St-Martin et Porsel de faire partie du Giron. Il est décidé que lorsque le Giron aurait lieu chez nos amis vaudois, une deuxième fête se passerait sur Fribourg, et lorsque le Giron aurait lieu sur Fribourg, l’Association des musiques de la Veveyse se joindrait à la fête. Cette solution est un heureux résultat de plusieurs années de discussions, suite à la demande de ces jeunes sociétés de faire partie du Giron de la Veveyse.
1974 : par un temps magnifique, Semsales organise la Fête du Giron et de l’Association des musiques de la Veveyse. Grâce à la parfaite collaboration de toute la population, cette fête connaît un succès sans précédent.
1975 : à Romont, « L’Edelweiss » récolte de nouveaux lauriers.
1980 : sous l’impulsion de son directeur, Monsieur Roger FAVEZ, elle participe, pour la première fois, en deuxième division, à la Fête cantonale à Treyvaux, et remporte le succès espéré.
1982 : « L’Edelweiss » organise, à Semsales, pour la cinquième fois de son histoire, la Fête des musiques de la Veveyse (Giron et Association). Toute la région veveysanne, vaudoise et fribourgeoise s’en souvient encore.
6 mai 1984 : « L’Edelweiss » se pare de son plus bel uniforme. Par un temps radieux, cette journée est l’une des plus belles que les musiciennes et musiciens ont eu l’occasion de vivre, principalement pour l’un d’entre eux. En effet, Irénée GRAND est le premier musicien de Suisse à être décoré de la médaille internationale du mérite musical. En décembre de cette même année, une ombre vient assombrir « L’Edelweiss ». Ses membres et son drapeau sont séparés de leur cher parrain, Monsieur Auguste SONNEY.
1985 : nouvelle Fête cantonale à Morat et nouveaux succès pour la société.
1990 : à Marly, toujours sous l’experte direction de Monsieur Roger FAVEZ, « L’Edelweiss » s’illustre dans sa deuxième division.

Les tambours, menés par leur instructeur Monsieur Michel GOTHUEY, participent pour la première fois à un concours d’une cantonale.

1991 : « L’Edelweiss » et tout le village de Semsales attendent, les 17, 18 et 19 mai, les fanfares du Giron des musiques de la Veveyse. Quel engagement et quel dévouement de la part des sociétés et de la population soucieuse de recevoir dignement les musiciens, les invités, les amis et tous ceux qui collaborent au bien des sociétés de musique.

 

1992 : à la suite du résultat financier réjouissant de la Fête du Giron de l’année précédente, « L’Edelweiss » acquiert, puis inaugure son uniforme folklorique : le bredzon.
1993 : après 21 ans de dévouement passés à la direction de « L’Edelweiss », Monsieur Roger FAVEZ passe la baguette à son successeur Monsieur Nicolas FRAGNIÈRE. La société prend part au Festival des musiques du Val d’Entremont, à Le Châbles.

Naissance de l’Alpett’s Band, en collaboration avec les fanfares de Vaulruz, Vuadens et Sâles. Cette nouvelle formation comprend 50 jeunes musiciens, dont environ la moitié de semsalois.

1994 : participation remarquée à la Fête du Giron qui se déroule à Châtel-St-Denis.

De son côté, l’Alpett’s Band qui participe pour la première fois à la Fête cantonale de l’Association des jeunes musiciens à Châtonnaye, obtient le 1er rang de présentation.

1995 : Début des festivités du 75ème anniversaire le 18 mars, par le premier des six concerts prestigieux.
22 et 23 juin 1991 : « L’Edelweiss » est invitée à Morestel (France) à l’occasion de la Fête de la jeunesse.
1992 : « L’Edelweiss » est invitée à Chêne-Bourg (GE) pour le cortège de la Fête des écoles.
22 mai 1995 : Fête cantonale des musiques fribourgeoises à Broc. Le retour et les lauriers d’Or sont bien fêtés.
10-11 et 12 juin 1995 : « L’Edelweiss » se rend à Poschiavo (GR) à l’occasion de la Festa circondariale di musica.
juin 1996 : Notre société participe et se distingue à la Fête Fédérale des musiques à Interlaken.
21 et 22 septembre 1996 : « L’Edelweiss » participe au 100ème anniversaire des Vieux Grenadiers à Genève.
3 et 4 mai 1997 : Invitation à Cressier (NE) à l’occasion de la Fête du vin nouveau.
27 et 28 septembre 1997 : Participation de « L’Edelweiss » à la Fête des vendanges à Russin (GE).
9 et 10 mai 1998 : Pour la 2ème fois, « L’Edelweiss » se rend à Le Châbles (VS) à l’occasion de la Fête des musiques d’Entremont. D’excellents souvenirs sont encore dans les mémoires.
31 mai 1998 : Comme chaque année, en mai, notre société participe au Giron des musiques de la Veveyse. Cette année à Oron-la-Ville (VD).

 

septembre 1998 : Après 5 ans à la tête de la société, « L’Edelweiss » prend congé de son directeur Monsieur Nicolas FRAGNIÈRE et accueille son successeur Monsieur Didier GOBET.
29 mai 1999 : Marché des vins à Chardonne (VD). L’occasion pour « L’Edelweiss » de se faire plaisir en jouant et en dégustant quelques bons vins de la Côte.
juin 2000 : « L’Edelweiss » se présente en 1ère division à la Fête cantonale des musiques à Estavayer-le-Lac (FR) où elle obtient avec satisfaction les résultats souhaités.
20 et 21 octobre 2001 : Pour une fois, depuis très longtemps, « L’Edelweiss » s’accorde un week-end sans instruments. Sortie à Obernai (France), en Alsace, avant d’affronter le grand stress de l’organisation du prochain Giron des musiques de la Veveyse. Nous mettons tout en œuvre pour vous accueillir dignement dans notre charmant village et vous satisfaire pleinement.
30-31 mai et 1er-2 juin 2002 : « L’Edelweiss » organise, pour la 7ème fois de son histoire, le 56ème Giron des musiques de la Veveyse.
automne 2002 Après un passage de 5 ans de Didier Gobet à la tête de la société, nous accueillons notre nouveau directeur, le Valaisan Fabrice Jacquemettaz.
3 et 4 mai 2003 Fanfare invitée au giron des musiques de la Glâne à Romont
8 juin 2003 Participation à la fête des musiques de la Veveyse à Le Crêt
4 et 5 septembre 2004 Fête du Biou à Arbois en France
5 mai 2005 « L’Edelweiss » se présente en 2ème division à la Fête cantonale des musiques à Fribourg qui a manqué de ne pas se faire. Les musiciens et le chef sont très satisfaits de leurs interprétations malgré un résultat un peu décevant des experts.
4 et 5 juin 2005 Week-end à Rapperswil pour le 125ème anniversaire de la Stadtmusik, Festissimo. Concert en plein air le samedi dans la vieille Ville et cortège le dimanche, applaudi par une foule immense et très chaleureuse.
4-5-6 novembre 2005 Week-end d’inauguration de la nouvelle bannière et inauguration des gilets conçus par l’Ecole de Couture de Fribourg. Invité d’honneur : Fanfare « L’Instrumentale de Liddes ». Samedi soir : concert de gala exceptionnel par le Brass Band Fribourg et le Brass Band 13 Etoiles. Dimanche matin : messe de Bénédiction de la nouvelle bannière par le chanoine Joseph Jordan, président d’honneur. Parrain : René Grand, président d’honneur. Marraine : Jeanine Hunziker. Journée officielle suivi du banquet animé par la fanfare de Liddes.
 
27-28 mai 2006 Participation au giron des musiques de la Veveyse à Oron-la-Ville
 
3-4 juin 2006 Amicale des Dranses à Liddes en Valais sur invitation du directeur Fabrice Jacquemettaz qui quitte la société.
Septembre 2006 Engagement de son nouveau directeur, Nicolas Jaquet, né le 20 mars 1984
 
26-27 mai 2007 Participation au giron des musiques de la Veveyse à Châtel-St-Denis. 1er prix du concours de marche.
 
Février 2008 Départ de Nicolas Jaquet.
22-25 mai 2008 Giron des musiques de la Veveyse à Attalens, sous la direction de notre vice-directeur Guy Vuichard.
Juin 2008 Engagement de notre nouveau directeur Valaisan, Joseph Fosserat.
 
20-21 juin 2009 Invitation par notre directeur à Dorénaz pour le 100ème anniversaire de La Fanfare « La Villageoise »
30 août 2009 Participation à la Bénichon des Amis Fribourgeois de Montreux par l’intermédiaire de Hansi et Janine.